Vous êtes ici

Le blog de Jacques Bonnaffé

Serie Π: la Voix du Texte

Lorsque nous étions en répétition de la pièce écrite et mise en scène par Joel Jouanneau Sous l'oeil d'Œdipe au théâtre de Vidy-Lausanne (Suisse), une journaliste de la Voix du Nord me rappelant à ma chronique régulière, m'a proposé d'écrire ce temps de travail du comédien. Plusieurs textes en sont restés, sans autre usage que d'en risquer ici l'assemblage.

Serie Œ : Entre Œdipe et soi-même

<

p> Je suis allé faire en public un truc très intime, exposer mon Oedipe — ou m’en inventer un plutôt car les acteurs n’ont pas grand-chose, ils empruntent, avec sur scène le sentiment d’exister. Maigre gouffre où s’abreuver : qu’est-ce c’est qu’être et pourquoi vivre ? Plus cela va vers cette envie d’en finir, plus vient à naître l’intense idée du comédien et comme une envie d'infinir : faire sa bouche parler le mort, disait Novarina.... Je n’avais jusqu’ici senti aucun tiraillement particulier pour ce versant sombre, interne ou profond.

Serie Œ, par Mr Deep himself

Les questions se bousculent après Avignon. La première sous forme de surprise c'est qu'Avignon existe, y jouer relève de la prise de conscience. Ce qu'on ne peut s'empêcher de nommer travail occupe les spectateurs. Ils nous parviennent quelquefois épuisés, rien n'est plus risqué que d'intervenir à 22 heures en pleine nuit. Est-ce résistance à l'énorme foire commerciale à théâtre qui s'ouvre aux marcheurs dès l'arrivée en ville, ou perplexité devant cette excentricité du libre choix qui place la facilité ou le détournement comme critères d'excellence, le public cherche son orientation et paraît se craindre lui-même (ce qui peut se comprendre en pics de surpopulation). De quoi je veux parler ? Du sentiment trouble qui s'est propagé lorsqu'on s'est rendu compte que nous avions voulu faire du théâtre. "Sous l'Oei d'Oedipe", un texte joué, dernière des pesanteurs quand rien ne compte.

Du Nord et pas ch'ti

Cafougnette est peut-être l'incarnation d'une originalité du Nord qui ne se plie pas aux appellations massives. Un autre air de langage, une autre tournure. Et l'idée de s'élever un peu, dans les airs au moins, hors des visions simplettes et des coutumes assenées. Cafougnette point comme tout le monde, rouchi n'est pas ch'ti.

Plutôt banquet que banquer

La Compagnie faisan tient son nom des Banquets du Faisan créés pour Lille 2004, série de grands diners littéraires autour de la poésie, 12 banquets publics associés à l'histoire de Lille. Il nous est arrivé de reprendre cette initiative joyeuse mais lourde, dernièrement au cours de la résidence d'acteur à Châlons en Champagne, scène nationale La Comète. Banquet Ludovic Janvier le 11 octobre 08 : Eros et Ludo, avec Louis Sclavis et Arianne Dionyssopoulos.

Bienvenue quand même !

Activité chronique, je ne peux m'empêcher de gratter des petits mots sur « le » succès phénoménal de l'année, il n'est pas près d'avoir dévoilé tous ses mystères…

Pages

S'abonner à RSS - Le blog de Jacques Bonnaffé