Vous êtes ici

Jacques Bonnaffé, notes biographiques

Jacques Bonnaffé (544 signes)

Activités scéniques nombreuses. Poétiques, théâtrales, sonores ou cinématographiques, radiophoniques… Parcours de comédien accompli. Fidèle à ses contradictions, il pourrait passer de familles à d’autres avec des pratiques allant du travail de troupe au solo et du patois vernaculaire au français ardu. Des lectures publiques sobres à l’improvisation jazz. Il s’est singularisé dans la poésie oratoire, avec entre autres performances l’Oral et Hardi, sur des textes de Jean-Pierre Verheggen. Prix Raymond Devos de la langue française en 2016.

Sites internet : www.compagnie-faisan.org et www.cafougnette.com

Télécharger ce texte au format docx.

Jacques Bonnaffé (631 signes)

Comédien à part entière, engagé par ses choix au cinéma et sa relation aux auteurs. Il étend sa pratique artistique à des domaines multiples, lectures ou concerts-textes, mises en scène, enregistrements remarquables, performances ou banquets littéraires, accordant à la poésie vivante, qu’elle soit dialectale ou savante, une part privilégiée. Il produit une émission quotidienne de poésie sur France Culture. Les tournées bercent son temps à travers toutes les régions dans tous les formats de salles possibles.

Pour compléments et articles, on peut consulter le livre Jacques Bonnaffé, pitre et poète aux Èditions de l’Attribut.

Sites internet : www.compagnie-faisan.org et www.cafougnette.com

Télécharger ce texte au format docx.

Jacques Bonnaffé (1339 signes)

Comédien usant bien des cordes de son art, il a été dirigé au cinéma par Godard, Jean-Charles Tachela, Jacques Rivette, René Féret, Yolande Moreau, Tonie Marshall, Jacques Doillon, Alain Corneau, Garel, Michel Deville, Olivier Ducastel & Jacques Martineau, Jacques Fansten, Agnès Troublé, Martin Provost, Christian Carion… à la télévision, avec entre autres Rodolphe Tissot, Michel Andrieu, Jacques Renard, Hervé Ballet, Fabrice Cazeneuve, Michel Mitrani… au théâtre, avec de nombreux metteurs en scène : Jean-François Peyret, Christian Schiaretti, Véronique Bellegarde, Didier Bezace, Alain Françon, John Berry, Jean-Pierre Vincent, Christian Rist, Gildas Bourdet, Arnaud Meunier, Bernard Sobel, Bruno Podalydès, Joël Jouanneau, Sandrine Anglade, Tiago Rodrigues, plutôt dans un répertoire contemporain… Il monte aussi ses propres spectacles, au cœur desquels vibre la langue, aime la poésie érudite, patoisante ou loufoque. Il part à la rencontre des auteurs dans ses lectures publiques, banquets et performances où se côtoient jazz et littérature. Il met en scène ses projets et dirige la Compagnie faisan, Molière 2009 pour l’Oral et Hardi. Ses implications sont nombreuses, parfois loin des tablettes, capacité à faire voisiner le grand et le petit, c’est quand il n’y pas grand monde qu’il y a grand chose, selon Jacques Prévert.

Sites internet : www.compagnie-faisan.org et www.cafougnette.com

Télécharger ce texte au format docx.

Jacques Bonnaffé (1482 signes)

Comédien usant de toutes les cordes de son art, il a été dirigé au cinéma par Jean-Luc Godard, Jean-Charles Tachella, Jacques Rivette, René Féret, Yolande Moreau, Tonie Marshall, Alain Corneau, Philippe Garrel, Jacques Doillon, Michel Deville, Olivier Ducastel et Jacques Martineaux, Jacques Fansten, Agnès Troublé, Martin Provost, etc. À la télévision aussi, avec entre autres Fabrice Cazeneuve, Michel Mitrani, Jacques Renard, Michel Andrieu, Hervé Baslé, Serge Meynard, Rodolphe Tissot… Au théâtre avec de nombreux metteurs en scène : Christian Schiaretti, Jean-François Peyret, Véronique Bellegarde, Didier Bezace, Alain Françon, Jean-Pierre Vincent, John Berry, Arnaud Meunier, Christian Rist, Bernard Sobel, Bruno Podalydès, Joël Jouanneau, Sandrine Anglade, Tiago Rodrigues et plutôt sur un répertoire contemporain.

Il monte aussi ses propres spectacles, au cœur desquels vibrent la langue et la poésie, patoisante érudite ou loufoque. Il part à la rencontre des auteurs dans de nombreuses lectures publiques, banquets et performances où se côtoient le jazz et la littérature. Il met en scène ses projets et dirige la Compagnie faisan, Molière 2009 de la compagnie théâtrale, avec laquelle il renouvelle les domaines d’expérience. Ses implications sont nombreuses, et non exclusivement réservées aux champs prestigieux ou médiatiques. Une capacité obstinée à faire voisiner le grand et le petit, « c’est quand il n’y pas grand monde qu’il y a grand-chose » croyait Prévert.

Sites internet : www.compagnie-faisan.org et www.cafougnette.com

Télécharger ce texte au format docx.

Jacques Bonnaffé (2241 signes)

Jacques Bonnaffé s’est formé au Conservatoire de Lille, après ses années lycéennes à Douai dans le Nord où il a pratiqué le théâtre amateur et d’intervention. A vingt ans il participe à son premier film avec Édouard Niermans, Anthracite. Ses principaux rôles sont avec Jean-Luc Godard pour Prénom Carmen, Jean-Charles Tachella dans Escalier C, Jacques Doillon dans La tentation d’Isabelle, Philippe Garrel, René Féret pour Baptême puis Les frères Gravet, Jacques Fansten, Edwin Baily, Tonie Marshall pour Vénus Beauté, John Lvoff, Marcel Bluwal, Costa Natsis, Olivier Ducastel et Jacques Martineau dans Jeanne et le garçon formidable puis Crustacés et coquillages, Michel Deville, et Jacques Rivette dans Va savoir, présenté au festival de Cannes 2001, Michel Deville, Dominik Moll, Yolande Moreau, Christophe Otzenberger, Emmanuel Bourdieu, Alain Corneau, Jean-Marc Moutout, Agnès Troublé, Martin Provost… autant de témoins d’un cinéma exigeant par l’écriture et la réalisation.

Son parcours au théâtre, abondant, se construit avec de nombreux metteurs en scène, la plupart issus du théâtre public : Gildas Bourdet, Christian Rist, Claude Stratz, Alain Françon, Christian Schiaretti, Didier Bezace, Jean-Pierre Vincent, Denis Podalydès, Nathalie Richard, Jean-François Peyret, Joël Jouanneau, Sandrine Anglade, Arnaud Meunier… Il se consacre aussi à la poésie d’Arthur Rimbaud à Jules Mousseron, poète mineur à Denain pour aller vers les auteurs contemporains tels que Jean-Pierre Verheggen, Valérie Rouzeau, Jacques Darras, André Velter ou Ludovic Janvier. En marge joyeuse de toutes ses activités, il interprète en patois picard et a mis en scène Cafougnette et l’défilé d’après les histoires de Mousseron, laissant parler librement l’attachement à sa région natale.

Son équipe, la Compagnie faisan, a reçu un Molière en 2009 pour L’Oral et Hardi ; il a été nommé aussi dans la catégorie « comédien ». La musique fonde ses projets depuis Cafougnette et l’défilé joué durant 15 ans avec La Fanfare jusqu’aux multiples formes avec des musiciens de jazz parmi lesquels Eric Le Lann, Henri Texier, Sylvain Kassap, Théo Hakola, Bernard Lubat ou Louis Sclavis.

Sites internet : www.compagnie-faisan.org et www.cafougnette.com

Télécharger ce texte au format rtf.