Vous êtes ici

Le blog de Jacques Bonnaffé

BRUT DE POÉSIE - la série

BRUT DE POÉSIE - un exercice au quotidien. Les décisions se sont prises d’elles-même : bloqué à domicile comme pas mal d’autres citoyens, ni plus cons ni moins confinés qu’eux, j’avais terminé toutes les peintures dans l’appartement (première phase) lorsque poussé par quelques appels insistants et néanmoins amicaux, j’ai effectué la transition vers l’enregistrement maison....

Un conte de la mine : l'enfant de la montagne noire

L'enfant de la montagne noire

"L'enfant de la montagne noire lu par Jacques Bonnaffé" (http://www.cafougnette.com/articles/l-enfant-de-la-montagne-noire)
Une relance n’est jamais perdue, surtout en ces moments où les propositions d’écoute confinée, podcasts maison, patrimoine ou grands classiques à domicile se multiplient
L'enfant de la montagne noire, un conte du pays noir, est disponible à l’écoute sur le site Cafougnette.com.
On ne fait que le confirmer, en ajoutant que l'écoute est accessible à tous (ainsi que les nombreuses histoires enregistrées sur Cafougnette.com)

Dyptique à l'horizon.

Une autre approche du Nord, racontée ici par mes deux nouveaux spectacles qui essaient, malgré tout, de ne pas présenter les Ch'tis comme des demeurés sympas (c'est un peu la nouvelle tradition, la vague qui fait "Boon"). Une approche poétique sans niaiserie, c'est à dire impatiente de remuer le langage, trouver les mots, l'esprit et les rythmes nouveaux. Une autre approche des Hauts de France, de la grande région, approche de pied ferme puisque Cie Faisan décide d'y poser ses bases et d'y développer son histoire et d'y multiplier ses lieux d'apparition et ses compagnonnages.

Réveiller les Vivants !

Sébastien et Henri Texier, Jacques Bonnaffé, Dominique Sampiero

J’étais en train de rédiger un mot (vous me direz si c'est bien), après cette lecture Sampiero du 20 mars 19 à la Maison de la poésie, Paris. Avant une tournée internationale dans le Nord et les Hauts de France, et puis dans le bas sans retenue… Tout partout. Une tournée que nous voudrions fournie, soit dit en toute honnêteté. D'où l'objet du mot.

Il y a de la reprise : "Nature aime à se cacher"

Quoi, non, ça ne se fait pas de revenir comme ça sur les spectacles joués ! On passe au suivant, allez, on n’en parle plus ! "Nature aime à se cacher (remix)" au Kino - Lille III. Ambiance universitaire idéale pour le texte magistral de Jean-Christophe Bailly. A faire entendre encore et partout, tel est le but de cette nouvelle épure.

JOIES DU DÉDALISME

photo de répetition

Après le spectacle Dédale(s) présenté à Sète le 15 mai 2018 au Théätre Molière.

Pages

S'abonner à RSS - Le blog de Jacques Bonnaffé