Vous êtes ici

Retrouver la santé !

Jacques Bonnaffé, portrait

Retrouver la santé, oui ! Et garder mauvaise mine juste le temps d’attirer les regards : Qui, moi ? Non, ça va, merci, la compagnie se porte bien ! Activités ponctuelles, ici et là, un soir puis un autre. Spectacles, lectures, et concerts-textes… jamais deux soirs identiques. On se remet bien de cet arrêt forcé prolongé. S’il faut relancer, démarcher ? Ah oui, le métier ne manque pas d’embouteillages, on n’est pas seul, mais la célébrité qui nous vaut d’être connus fait son boulot sans faillir. Depuis fin août, c’est tournée continue, spectacles ou lectures. Jaccottet, Les Vieilles carettes, L’Oral et hardi, spécial Darras, Henri Michaux, Pierre Michon, Giuseppe Penone (Sève et pensée), la poésie, la nature etc. Promenons-nous dans l’émoi avec Catherine Delaunay, L’Odyssée en lecture rencontre avec son nouveau traducteur, Emmanuel Lascoux, d’autres et j’en passe ! Tout va bien ! Santé !

Il a fallu s’adapter. Itinérants, nous l’étions déjà. Colporteurs ! VRPoètes, avec ou sans col. Porteurs, c’est tout faisan : à l’écriture, donner voix dans ce répertoire, en pointe ; Les Vieilles carettes, pourraient contenir tous les autres spectacles en remix modulable ou, pour être dans le coup, en « recyclé, première main ». Ça se joue dehors ou dedans, ça répond aux situations d’urgence, c’est l’histoire d’un gars qui a perdu son spectacle, un truc pour « le monde d’après » comme on disait dans celui d’avant. Et pour tous ! Par ailleurs, L’Oral et hardi repart sur routes (excusez du peu), des pièces se préparent, des textes nouveaux (bientôt Abysses, présenté en maquette avec Léon Bonnaffé, le fils et le père de connivence). On vous tient au courant. Théâtre et colportage, notre mission depuis toujours, parce que la création est inséparable des corps en mouvement.