La compagnie faisan farce

La bibliothèque sonore faisan farce à la situation, accompagne la parution de Poète bin qu'oui poète bin qu'non ? aux Éditions Gallimard d'une série d'enregistrements des textes de Jean-Pierre Verheggen, à commencer par trente-six sortes de poètes…

 

Poète bin qu'oui poète bin qu'non ?

Poète bien qu'oui poète bin qu'non ? – le livre

On jette tous les superlatifs par-dessus le bastingage, insuffisants… Juste vous prévenir ici de la sortie du Poète bin qu'oui poète bin qu'non ? devrait suffire, joie des titres propre à Jean-Pierre Verheggen, qui s'en accorde plus d'un dans cet ouvrage répertoire de trente six sortes de poètes. On se souvient du dernier Sodome et grammaire paru alors que se créait L'Oral et Hardi le spectacle aux 53 000 reprises et tournées lointaines, prix et récompenses à la boutonnière. Il sera de nouveau en scène en mai !

Coup d'œil sur quelques vidéos

Le banquet du vélo, La coupe et Les Amazones.

Le banquet du vélo

Comme à la Compagnie notre spécialité serait le banquet, et non la galantine de faisan, nous en gardons de beaux restes que nous sommes heureux de vous présenter sous forme de courts films, certains remontant à Philippe le Bon, Duc de Bourgogne, inventeur du mécénat distingué à connotation littéraire avec Le Vœu du faisan en 1454 ; et célébré par nos soins à Lille, capitale européenne de la Culture, en 2004.

Louis l’ouïe… Yeap yiiiip to Sclavis !

Les yeux de Jacques Bonnaffé, cadrés serrés

Chanter Louis pour en avoir plein la vue ! C'est tout Louis l’ouïe ! Les enfants l’appellent d’un bloc compact admiratif : Eh Louissssclavis ! Tous un beau jour, nous l’avons nommé Louiss' par erreur, comme un possible Amstrong des anches… Eh dis Louiss', Louis labsus clavier, Louis roi de l’oreille ! Un jeu de clés, son magique nom ! Sclavis c’est un peu comme clarinette en italien, clair et net ! Au final c’est juste Louis Sclavis, une tenue, un geste son jeu, son touché danse et ses yeux se marrent derrière le bec. Immobile, droit magnifique car tout bouge en fait et l’on se frotte les yeux, il donne une présence dingue à ce corps campé, car c’est le voir, Louis, qui compte et ressentir du coup très fort ce qui lui passe dans les doigts et par la forge des souffles.

Chassez le naturel

Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau dans “Chassez le naturel”

Duo danseur-acteur par Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau : propos dansé sur un poème-conférence de Jean-Christophe Bailly réalisé initialement pour Sujets à vif de la SACD en Avignon puis pour le Théâtre de la Bastille. Presse enthousiaste. À partir d’un court livre sur l'animal et le singe, inspiré des peintures de Gilles Aillaud ; un extrait dans la phonothèque de la Cie faisan reprise 2013 en tournée et au Théâtre de la Bastille à Paris dans le 11e, entre le 14 mai et le 9 juin sous un titre nouveau Chassez le naturel.

Allo Alloue

Ou comment louer l'eau. Installation sonore et travail poétique sur l'eau avec conteur, présenté à La Maison du Comédiens d'Alloué, ancienne demeure de Maria Casarès au bord la Charente en juillet.

Ce sont autant de perspectives lacustres ou maritimes à creuser que ces mille voix fluviales, enregistrées et laissant filer doux leur refrain de rivières, des objets où l’on vient coller son oreille, des arbres parleurs et des ondes cachées…

Pages

S'abonner à Compagnie faisan RSS